TRAUMATISMES DU REIN TRAUMATISMES DU REIN
 
  EPIDEMIOLOGIE *

PHYSIOPATHOLOGIE *

DIAGNOSTIC *

LE DIAGNOSTIC SE POSE DEVANT: *

LE DIAGNOSTIC REPOSE SUR: *

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'éliminer (diagnostic différentiel) *

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'apprécier le retentissement de la maladie *

CLASSIFICATION DES TRAUMATISMES DU REIN *
 

EVOLUTION / COMPLICATIONS *

TRAITEMENT *
 
 
 

EPIDEMIOLOGIE

Ils représentent 10% des polytraumatismes et touchent surtout l'homme jeune, victime d'un accident de la voie publique.
Plus rarement secondaires à un traumatisme direct de la fosse lombaire (choc, plaie)
 
 

PHYSIOPATHOLOGIE

Ils engagent un double pronostic : vital par hémorragie, et fonctionnel par destruction du parenchyme rénal.
Le pronostic immédiat est souvent fonction des lésions associées (vasculaires, rachis, thorax, abdomen, ostéo-articulaires)
 
 

DIAGNOSTIC

LEDIAGNOSTIC SE POSE DEVANT:
  Signes fonctionnels
Lombalgie
Hématurie macroscopique post-traumatique
 
  Complications Choc très évocateur si associé à :
    Un empattement de la fosse lombaire (hématome rétropéritonéal)
    Une hématurie macro ou microscopique.
 
  LE DIAGNOSTIC REPOSE SUR:
  Examen clinique
Fosse lombaire douloureuse, voire empâtée
Vérifier l'abdomen et le toucher rectal à la recherche de lésions associées.
  Examens complémentaires Réalisés en urgence
Ils permettent un bilan lésionnel précis :

Echographie : lésion associées intra-péritonéales, lésion parenchyme rénal, hématome péri-rénal

UIV : lésion voie excrétrice supérieure, vascularisation rénale (rein muet)

Scanner = UIV + échographie (+++)
 
 
 

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'éliminer (diagnostic différentiel) Les autres causes d'hématurie post-traumatique
    Traumatisme de l'uretère
        Plaie pénétrante (arme blanche ou à feu)
        Lésion per opératoire

    Traumatisme de la vessie

Valeur de L'UIV ou du scanner en urgence qui redresse le diagnostic
 
 
 
 

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'apprécier le retentissement de la maladie
  Sur l'organe
Importance des lésions rénales
    Parenchyme
    Voie excrétrice
    Vascularisation
 
  Sur l'organisme Lésions associées avec par ordre de gravité :
    Vasculaires (choc hémorragique interne ou externe)
    Neurologique (rachis, trauma crânien)
    Thoraciques (hémo ou pneumothorax, volet costal)
    Abdominal (hémopéritoine)
    Ostéo-articulaires
 
  Sur le malade Choc hémorragique
 
 
 
  CLASSIFICATION DES TRAUMATISMES DU REIN
  LA CONTUSION RENALE BENIGNE (TYPE I)
L'hématurie est discrète, la capsule rénale intacte, l'hématome sous-capsulaire peu important. Les constantes (pouls , tension) restent stables.

Le scanner montre un hématome rénal sans hématome de la loge, ni fuite de produit de contraste
 

LA CONTUSION RENALE DE MOYENNE GRAVITE TYPE (II) L'hématurie est abondante, la capsule rénale rompue avec un hématome rétropéritonéal important. Les constantes (pouls , tension) restent stables, une fois compensées les pertes initiales (hématome rétro péritonéal).
Capturé par MemoWeb ŕ partir de http://www.med.univ-rennes1.fr/resped/uro/poly/traumatismes_du_rein.html  le 30/11/2004