REFLUX VESICO-RENAL REFLUX VESICO-RENAL

Définition: réascension de l'urine vésicale dans l'uretère secondaire à une anomalie de la jonction urétéro-vésicale
 

EPIDEMIOLOGIE *

PHYSIOPATHOLOGIE *

DIAGNOSTIC *

LE DIAGNOSTIC SE POSE DEVANT: *

LE DIAGNOSTIC REPOSE SUR: *

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'éliminer (diagnostic différentiel) *

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'en rechercher la cause (étiologie) *

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'apprécier le retentissement de la maladie *
 

EVOLUTION / COMPLICATIONS *

TRAITEMENT *

SUIVI *

EPIDEMIOLOGIE

Petite fille
Très fréquent
Caractère familial
 
 

PHYSIOPATHOLOGIE

Jonction urétéro-vésicale normale:
    Deux caractéristiques :
        Perméable
        Anti-reflu
            Pression vésicale < Pression urétérale
            Longueur du trajet sous-muqueux (valve)

Pathogénie:
    Reflux primitif (congénital):
        Le plus fréquent
        Malformation de la jonction urétéro-vésicale
        75% corrigés dans le temps par la croissance

    Reflux secondaire (acquis):
        Anomalie de la jonction urétéro-vésicale
            Destruction chirurgicale de la jonction UV
            Infection
        Anomalie de la vessie (hyperpression)
           Vessie scléreuse (compliance), BK, Rthp.
            Vessies neurologiques (hypertonie)
            Obstacle cervico-prostatique (=> traiter la cause +/- le reflux si persiste)

Conséquences:
    Infection ascendante =>pyélonéphrite aiguë (PNA)

        Voie excrétrice:
            Dilatation mécanique (mégauretère II)

        Parenchyme rénal :
            Cicatrices scléreuses = diminution de l'index cortico-papillaire (pôle sup.)
                Néphrite interstitielle
                Destruction parenchyme rénale (insuffisance rénale).
 
 
 
 

DIAGNOSTIC

LE DIAGNOSTIC SE POSE DEVANT:
  Signes fonctionnels
Enfant 0 à 3 ans surtout (d'autant plus tôt que la malformation est importante)
F > H, ATCD familiaux
PNA récidivantes =infections urinaires récidivantes fébriles
Douleur lombaire per mictionnelle
 
  Complications Insuffisance rénale
Lithiase coralliforme
HTA
 
  LE DIAGNOSTIC REPOSE SUR:
  Examen clinique
Normal
 
  Examens complémentaires Diagnostic souvent facile:
    Cystographie rétrograde (signes directes)
        Seul examen qui visualise le reflux (+++)
        Actif (haute pression)
        Passif (basse pression)
        Résidu post mictionnel = 0

Diagnostic parfois difficile (20% reflux avec cystorétrograde Nle)
    Signes indirects (+++):
        UIV (retentissement)
            Cicatrices parenchymateuses pôles supérieures
            Fond des calices applati
        Scintigraphie: cicatrices
        Cystoscopie: Aspect méats, Mesure des trajets sous-muqueux.
 
 
 

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'éliminer (diagnostic différentiel)
  Les autres causes
D'infection urinaires récidivantes
D'insuffisance rénale
De lithiase coralliforme

    Intérêt de la cystographie rétrograde
 
 

LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'en rechercher la cause (étiologie)
  Reflux secondaire (acquis):
Destruction chirurgicale de la jonction UV
Vessie scléreuse (compliance), BK, Rthp.
Vessies neurologiques (hypertonie)
Obstacle cervico-prostatique
Infection
 
  LE DIAGNOSTIC IMPOSE: D'apprécier le retentissement de la maladie
  Sur l'organe
Index corticopapillaire, cicatrices parenchyme rénal :
    UIV, Echo, Sanner
    DMSA

DTPA : clearances séparées des deux reins
 
 

Sur l'organisme Créatininémie
ECBU
  Sur le malade Retard staturo-pondéral chez l'enfant
 
 
 

EVOLUTION / COMPLICATIONS

Méconnu ou mal traité l'évolution peut se faire vers la destruction du rein (néphrite interstitielle)
 
 
 

TRAITEMENT

Médical: Désinfection des urines stable et durable
    Reflux d'urines stériles sans danger
    Permet d'attendre ( reflux corrigé par la croissance dans 75% des cas)
    Réservé aux reflux peu importants sur rein sain
 
 
  Chirurgical : Réimplantation urétéro- vésicale
    Cohen, Lich-Grégoire
    98 % de bons résultats (sténoses ischémiques > reflux)

Injection de macroplastique avec 75 % de bons résultats
 
 
 
 

SUIVI

Clinique et bactériologique
    Stérilité des urines
    Absence de récidive infectieuse

Capturé par MemoWeb ŕ partir de http://www.med.univ-rennes1.fr/resped/uro/poly/reflux_vesico_renal.html  le 30/11/2004