INTRODUCTION

 

INTRODUCTION
 
 
 
 
 

En aucun cas cet ouvrage, à but pédagogique, ne peut se substituer à l'avis d'un médecin.







L'urologie est une spécialité chirurgicale qui traite les maladies de l'appareil urinaire masculin et féminin et de l'appareil génital masculin.

Son but est de veiller sur :

Le but de cet ouvrage est, d'une part de mettre à la disposition des étudiants ou des praticiens les connaissances utiles à la résolution des problèmes urologiques et, d'autre part, de privilégier l'utilisation de ces connaissances.
 

La démarche médicale síapparente en de nombreux points à l'investigation  judiciaire, líon parle volontiers díenquête diagnostique. Mais cette démarche se doit d'être basée sur des faits scientifiquement reconnus, validés par des études statistiques (Evidence Base Medecin). Le médecin, véritable inspecteur, traque la maladie ("le coupable"). Pour cela il écoute le malade "témoin" de sa maladie, enregistre sa "plainte" (le motif), parfois interroge son entourage ("enquête de voisinage"). Il recueille par líexamen clinique du patient ("lieux du délit") les indices objectifs de la maladie, recherche par les examens paracliniques des compléments de preuves ("investigations complémentaires"), prend parfois l'avis d'experts (médecins spécialistes). Le médecin doit toujours garder un esprit critique, logique et méthodique pour ne pas se laisser influencer (faux témoins parfois sincères, lieu du délit mal investigué), au risque de faire une erreur diagnostique ("erreur judiciaire"). La certitude diagnostique est rare ("flagrant délit"), souvent le médecin réunit un faisceau díarguments (de preuves, de présomptions) permettant de confondre la maladie. Plus les arguments sont nombreux et cohérents, plus la précision du diagnostic est grande (probabilité diagnostique).
 

L'outil informatique permet une organisation des connaissances, conformément à leur utilisation dans le cadre du raisonnement clinique et de la démarche diagnostique.