Accueil du site > Protocoles / CODU > Hospitalier > Cochin - StVP (Paris) > Divers

Sevrage alcoolique

mardi 12 août 2003, par SAU Cochin-StVP


MESSAGES IMPORTANTS

- Toujours rechercher la cause de l’arrêt de l’intoxication (en particulier infection pulmonaire ou méningée)
- Traitement le plus précoce possible, adapter à l’évolution.

1 - TRI IAO

- Niveau 1 : si fièvre, signes neurovégétatifs, convulsions, pathologies associées
- Niveau 2 :syndrome de sevrage simple.

2 - BOX DE CONSULTATION

- Niveau 1 : DECHOCAGE
- Niveau 2 : BOX D’EXAMEN

IDE

INTERNE / SENIOR

  • Pouls, TA, température, Glasgow, HGT
  • Prélèvements sanguins : NFS, iono, créatinine, glycémie, transaminases, CPK, TP, alcoolémie
  • Voie veineuse : plasmalyte G5 : 2 litres/24h avec B1+B6 : 1 ampoule/litre
  • ECG 
  • Hémocultures si fièvre

Affirmer le diagnostic :

  • Signes neuro-psychiques : insomnie, anxiété, irritabilité, tremblements, hallucinations, confusion, crise convulsive
  • Signes digestifs : anorexie, refus alimentaire, vomissements, hépatite alcoolique
  • Syndrome végétatif : tachycardie, fibrillation auriculaire, HTA, sueurs, fièvre

Rechercher la cause :

  • Infectieuse (poumons - LCR)
  • traumatisme crânien

Traitement et surveillance :

  • Si détresse vitale, avis réa et passage en réanimation sinon passage en U.O.

3 - UNITE D’OBSERVATION

- Tout sevrage alcoolique ne nécessitant pas de la réanimation

- Traitement :

  • Précoce adapté à l’évolution des symptômes :
  • Sédation si possible par voie orale par Séresta 50 (1 à 2cps toutes les 4 heures pouvant être augmenté à 50 à 100 mg toutes les 2 heures en fonction des symptômes. Sinon voie IV sous surveillance continue par Hypnovel 2 mg/heure pouvant augmenter de 2 mg en mg/h.
  • Si agitation majeure, traitement par Tiapridal 1 ampoule IV toutes les 4 à 6 heures. Dans tous les cas réhydrater, corriger la déshydratation extra-cellulaire, l’hyponatrémie, apporter du KCl en fonction du iono et de l’ECG.
  • Vitaminothérapie B préventive d’encéphalopathie carentielle.
  • Hydratation : voie veineuse B26 : 2 à 3 litres/24h : 1 ampoule de B1 B6 par litre ou sérum physiologique 2 à 3 litres/24h, ajouter du KCl en fonction du iono avec toujours une ampoule de B1 B6/litre.
  • La surveillance se fait sur le pouls, la TA, la température, la fréquence respiratoire, les tremblements et les sueurs et les troubles sensoriels.
  • Enfin, traiter les causes déclenchantes.

4 - AUTRES UNITES D’HOSPITALISATION

- Réanimation

  • Si caractère de gravité

- Médecine interne

  • Un sevrage alcoolique ne doit pas rester sans surveillance en unité d’observation au SAU

5 - SORTIE

- Jamais

6 - BIBLIOGRAPHIE

- Protocole de prise en charge et traitement des urgences. Société Francophone des Urgences - Société Francophone des Urgences Médicales - Edition ARNETTE 6 mise à jour 1998.

Pour en savoir plus...

-  Cliquez ici pour visualiser tous les articles de la rubrique Divers, hebergés sur Urgences Online.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1250926
© 2001-2008 Urgences-Serveur