Accueil du site > Protocoles / CODU > Hospitalier > Hôtel-Dieu (Paris) > Pneumologie

Pneumopathie de l’immunodéprimé

dimanche 14 septembre 2003, par Pr. Jean-Louis POURRIAT


TRI

Signes de gravité

- FR> 30/min
- T° >40 ou < 35
- Cyanose
- PA< 90/60
- Confusion mentale
- FC> 125/min
- signes de choc périphérique

Eléments en faveur d’une immunodépression :

- Interrogatoire +++ : Un patient peut être immunodéprimé si :

- Antécédent de pathologie onco-hémato

- Antécédent de greffe

- patient VIH +

  • noter les traitements habituels
  • dernier taux de CD4
  • dernière charge virale
  • TTT prophylactique (toxo, crypto, pneumo)

Tri

Un seul signe de gravité -> Niveau 1 -> SAS de DECHOQUAGE

Pas de signe de gravité -> Niveau 2

REALISATION DE BILAN PARACLINIQUE

- Biologie :

  • GDS
  • NFS
  • Ionogramme
  • Urée
  • Créat
  • LDH (si augmentées évoque une toxo)

- ECG

- Radio thorax (F+P)

- Bactério :

  • Hémocultures
  • ECBC
  • recherche de BK
  • +/- recherche de virus ou levures

CRITERES DE NON ADMISSION

Si la sortie est évoquée, un avis pneumo est indiqué auparavant

HOSPITALISATION EN USR

- ISOLEMENT du patient

- oxygénothérapie avec lunettes ou masque à haute concentration : but SaO2 >95%

HOSPITALISATION EN REA

UN SEUL SIGNE DE GRAVITE

TRAITEMENT ANTIBIOTIQUE URGENCE ANTIBIOTIQUE ++++++

- si les GDS et RP normaux

  • AUGMENTIN 3g/j
  • ou TAVANIC (500 mg 1 à 2 fois/jour)

- si anomalie RX (infiltrat lobaire ou interstitielle)

  • évoquer une pneumopathie atypique
  • TAZOCILLINE 200 mg/kg/j
  • +/- AMIKLIN 15 mg/kg/j pdt 3 à 4j

Dans ce cas, discuter avec le pneumologue, surtout si VIH +, indications de LBA fibro bronchique

REFERENCES

- Infections graves chez l’immunodéprimé en oncohématologie : EMC 36983 F 10

Pour en savoir plus...

-  Cliquez ici pour visualiser tous les articles de la rubrique Pneumologie, hebergés sur Urgences Online.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1250926
© 2001-2008 Urgences-Serveur