Accueil du site > Protocoles / CODU > Hospitalier > Hôtel-Dieu (Paris) > Digestif

Péritonite nosocomiale aux urgences

samedi 14 mai 2005, par Pr. Jean-Louis POURRIAT


TRI

Signes évocateurs

Suspecter devant douleur abdominale, nausées, vomissements, arrêt du transit, hyperthermie chez un patient :

- opéré de l’abdomen depuis moins d’un mois

- ou hospitalisé au cours des six derniers mois

- ou hospitalisé dans un établissement de moyen/long séjour

- ou traité par des antibiotiques au cours du dernier mois

- ou ayant subi un geste endoscopique récent sur le colon

Tri

Niveau 1 -> SAS de DECHOCAGE

EVALUER LA GRAVITE

Critères de gravité :

- hypotension artérielle
- tachycardie
- soif +++
- marbrures
- polypnée

METTRE EN CONDITION, SURVEILLER, TRAITER :

Dans tous les cas (et dans l’ordre) :

- O2 = 2 à 3 l/min

- 1 à 2 voies veineuses périphériques (16 ou 18 G)

- Expansion volémique modérée avec sérum physiologique (objectif : PA # 100)

- Bilan biologique : Groupe (1ère déter), RAI, NFS, iono, enzymes, TP

- Sonde gastrique en aspiration (-30 cm H2O)

- ECG

- ASP (recherche du pneumopéritoine)

- Echo abdominale +/- TDM (recherche du foyer)

- Antibiothérapie probabiliste en urgence +++ :

  • Sans critères de gravité : TAZOCILLINE (4g x 3/j)
  • Avec critères de gravité : TAZOCILLINE (4g x 3/j) + AMIKLIN (15 mg/kg, une fois/jour)

- Prévenir chirurgien et anesthésiste : URGENCE CHIRURGICALE

- Si douleur : morphine titrée (cf. protocole)

ORIENTER :

- BLOC OPERATOIRE +++

Références

- Conférence d’experts, SFAR 2000 (www.sfar.org)

Pour en savoir plus...

-  Cliquez ici pour visualiser tous les articles de la rubrique Digestif, hebergés sur Urgences Online.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1250926
© 2001-2008 Urgences-Serveur