Accueil du site > Protocoles / CODU > Hospitalier > Hôtel-Dieu (Paris) > Divers

Hypothermie

samedi 5 février 2005, par Dr. Marie-Line CATINOIS


Les décès par hypothermie représente 1% du nombre de décès attribuables au froid dans les pays tempérés.
La prise de la température tympanique doit être systématique pour tout patient se présentant aux urgences.

TRI

Tri -> Niveau 1

DEFINITION

Chute de la température centrale au dessous de 35°C

- Modérée : 32 - 35°C
- Grave : 25 - 32°C
- Majeure : < 25°C

SITES DE MESURE

- Tympanique : non fiable en cas de bas débit cérébral ou d’ACR.

- Rectal : sonde rectale montée à 10 cm. (Un thermomètre à mercure hypothermique ne mesure pas la température centrale).

- Oesophagien : sonde oesophagienne proscrite lorsque l’activité cardiaque est conservée (risque de fibrillation ventriculaire).

- Vésical : au niveau d’une sonde urinaire.

CLASSIFICATION

- H. d’immersion (suraiguë) : survenue en quelques minutes. Immersion en eau froide, avalanchés, chute en crevasse.
- H. intriquée (aiguë) : survenue en quelques heures. Traumatisés, sans-logis en saison froide.
- H. d’épuisement (subaiguë) : survenue en une dizaine d’heures. Victimes indemnes exposées au froid.
- H. urbaine (subchronique) : vieillards, classes défavorisées dans des logis peu chauffés l’hiver.

SIGNES Cliniques

Peu spécifiques :
- Agitation, frissons, coma hypertonique.
- Etat de mort apparente (rigidité, lividité, mydriase bilatérale, pouls et respiration imperceptible)

SIGNES Paracliniques

ECG

- bradycardie (réfractaire à l’atropine)
- Fibrillation auriculaire,
- Allongement du QRS et du QT
- Onde J d’Osborn ( < 30 °C )
- Fibrillation ventriculaire (< 28°C)
- Asystolie ( < 20°C )

Prélèvements

- ionogramme sanguin : hypokaliémie spontanément réversible au moment du réchauffement (attention à l’hyperkaliémie),
- TP-TCA, complexes solubles, D-dimères, fibrinogène : CIVD, diminution de l’activité enzymatique des étapes de la coagulation,
- Gazométrie artérielle (à corriger en fonction de la température) : acidose mixte.
- Bilan hépatique, amylasémie : hyperamylasémie infra-clinique
- NFS-plaquettes : thrombopénie et diminution de l’activité plaquettaire,
- CPK : rhabdomyolyse
- Glycémie : hyper puis hypoglycémie

ETIOLOGIES

Traumatiques

tout patient traumatisé est considéré comme hypotherme jusqu’à preuve du contraire.

Médicales

- Intoxication alcoolique aiguë
- Hypothyroïdie
- Hypopituitarisme
- Hypocorticisme
- Diabète
- Processus expansifs intracrâniens
- Maladies de Parkinson et d’Alzheimer

Sociales

PRISE EN CHARGE

1- Activité cardiaque conservée

- Soustraire le patient au froid
- Eviter les mobilisations inutiles
- Proscrire : le sondage naso-gastrique, la voie veineuse centrale et la sonde thermique oesophagienne
- Eviter l’intubation (risque d’ACR au moment de l’exposition)

RECHAUFFEMENT LENT
Plus l’hypothermie est grave plus le réchauffement doit être lent (risque d’hypovolémie et d’after-drop)

- Hypothermie modérée (32 - 35°C) : réchauffement externe actif par couverture à air pulsé.

- Hypothermie grave (25 - 32°C) : réchauffement passif dans une pièce à température neutre (19 - 20°C)

- Hypothermie sévère (< 25°C) : débuter le réchauffement passif et appeler le réanimateur pour indication de dialyse péritonéale

Surveillance : cardioscope en continu, prise de température /30 minutes.

2- Arrêt cardio-circulatoire

Dans tous les cas : débuter la réanimation

- MCE, intubation, ventilation contrôlée.
- Réchauffement passif
- Remplissage par sérum salé isotonique réchauffé
- Si temp. < 30°C : pas d’adrénaline ni CEE
- Si temp. > 30°C : espacer les doses d’adrénaline

Dans le même temps : évaluation pronostique

- Evaluer l’heure de l’ACR
- Rechercher des signes d’hypoxie préalable
- Rechercher un traumatisme associé
- Prélever kaliémie : si >10 mmol/L, arrêter la réanimation.

REFERENCES

- Urgences médico-chirurgicales de l’adulte. P.Carli
- Rapport INVS 2003
- Hypothermie accidentelle Conférence d’actualisation SFAR 1997

Pour en savoir plus...

-  Cliquez ici pour visualiser tous les articles de la rubrique Divers, hebergés sur Urgences Online.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1250926
© 2001-2008 Urgences-Serveur