Accueil du site > Protocoles / CODU > Hospitalier > Hôtel-Dieu (Paris) > Neurologie - HIC

Etat de mal épileptique

mercredi 1er décembre 2004, par Dr. Gérald KIERZEK


TRI

-> Niveau 1

MESURES GENERALES

- prévention des traumatismes
- liberté des voies aériennes
- oxygénothérapie
- lutte contre l’hyperthermie
- contrôle de la glycémie

TRAITEMENT

Premier temps (0-30 mn)

- Traitement anti-épileptique (AE) et surveillance cardio-respiratoire

- Pas d’accès veineux : diazépam (VALIUM) par voie rectale, notamment chez l’enfant pour lequel il peut être renouvelé une fois : 0,3-0,5 mg.kg-1

- Chez l’ adulte :

  • benzodiazépine en IVL (VALIUM ; 10-20 mg) ou clonazépam (RIVOTRIL ; 1-2 mg)
  • Simultanément un AE d’action prolongée IV phénytoine (DILANTIN ; contre-indications : insuffisance coronarienne, bradycardie, BAV) : dose de charge de 18 mg/kg puis 50 mg/mn sur une voie périphérique avec NaCl 0,9 % ou phénobarbital (GARDENAL ;contre-indications : insuffisance respiratoire) : 10 mg/kg puis 5mg/kg ensuite
  • Intubation non systématique. Indiquée si
    détresse respiratoire
    coma profond et prolongé
    recours à une anesthésie générale

Deuxième temps (30 à 50 mn)

- REANIMATION bip 1199 en journée, bip 1118 en garde

- si l’EME persiste, augmentation la posologie de l’ AE d’action prolongée

Troisième temps (50 à 80 mn )

- REANIMATION bip 1199 en journée, bip 1118 en garde

- AG thiopental (NESDONAL) 5 mg/kg

- intubation trachéale ventilation contrôlée

TRAITEMENTS SPECIFIQUES

- La vitamine B1 reste proposée chez l’alcoolique comme traitement associé

- Eclampsie :

  • REANIMATION bip 1199 en journée, bip 1118 en garde
  • L’intérêt du sulfate de magnésium a été confirmé au cours des crises subintrantes de l’éclampsie (1-2 g IV).

La transgression du protocole est toujours possible mais elle doit être justifiée sur le dossier médical.

Références

- Prise en charge de l’état de mal épileptique (enfants - adultes). XVème conférence de consensus de la SRLF ; 23 juin 1995 ; SFAR-SRLF.
- Réanimation des formes graves de prééclampsie. Conférence d’experts SFAR ; 2000

Pour en savoir plus...

-  Cliquez ici pour visualiser tous les articles de la rubrique Neurologie, hebergés sur Urgences Online.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1250926
© 2001-2008 Urgences-Serveur