Accueil du site > Protocoles / CODU > Hospitalier > Hôtel-Dieu (Paris) > Dermatologie

Erysipèle

mercredi 10 septembre 2003, par Dr Gwenaëlle LE GUERROUE


Définition

Dermo-hypodermite aiguë (non nécrosante) d’origine bactérienne essentiellement streptococcique.

Facteurs de risque :

- lymphoedèmes
- portes d’entrée : intertrigo ou ulcère de jambe
- obésité

DIAGNOSTIC

Le diagnostic est clinique

- Début brutal
- Placard inflammatoire localisé le plus souvent aux membres inférieurs
- Associé à des signes généraux (fièvre, frissons).

Aucun examen complémentaire n’est indispensable

Critères d’hospitalisation :

- Doute diagnostique
- Signes généraux importants
- Co-morbidité
- Contexte social rendant le suivi à domicile impossible

TRAITEMENT

En cas d’hospitalisation :

- PENICILLINE G : 2 à 3 MU X 6 / j voie IV

En cas de retour à domicile :

- AMOXICILLINE : 3g / j en 3 prises pendant 15 jours.

En cas d’allergie aux bêtalactamines

- PRISTINAMYCINE : 2 à 3 g / j

Dans tous les cas :

- Identification et traitement efficace de la porte d’entrée
- Contention en cas d’insuffisance veineuse

REMARQUES

- La recherche systématique de thrombose veineuse profonde par écho-doppler n’est pas justifiée.
- Le traitement anticoagulant préventif doit être discuté seulement en cas d’alitement et de facteurs de risque thrombo-embolique associés.
- AINS contre indiqués, favoriseraient la survenue de fasciite

Références

- Conférence de Consensus de la Société Française de Dermatologie et de la Société de Pathologie Infectieuse de Langue Française Tours Janvier 2000

Pour en savoir plus...

-  Cliquez ici pour visualiser tous les articles de la rubrique Dermatologie, hebergés sur Urgences Online.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1250926
© 2001-2008 Urgences-Serveur