Accueil du site > Protocoles / CODU > Hospitalier > Cochin - StVP (Paris) > Cardiologie

Epistaxis

vendredi 8 août 2003, par SAU Cochin-StVP


MESSAGES IMPORTANTS

- Dans un contexte de traumatisme, l’association épistaxis - signes oculaires (exophtalmie, paralysie oculo-motrice, baisse de l’acuité visuelle) et souffle à l’auscultation de l’orbite, doit évoquer une rupture de la carotide interne.
- Devant une épistaxis abondante toujours rechercher une HTA
- Eliminer les caillots avant tout méchage.

1 - APPEL TELEPHONIQUE OU COURRIER ELECTRONIQUE

- Réponse par le senior ou l’interne
- Conseiller de venir immédiatement au SAU
- Pendant les heures ouvrables de l’ORL à Cochin (de 7 heures à 16 heures : 01 42 34 15 85 ; en dehors de ces heures ouvrables conseiller d’aller directement aux urgences ORL de Lariboisière : 2, rue Ambroise Paré, 75010, 01 49 95 65 65

2 - TRI IAO

- Niveau 1 : si hypotension et malaise associés à l’épistaxis
- Niveau 2 : les autres cas.

3 - BOX DE CONSULTATION

- DECHOCAGE : si signe de choc ou suspicion de rupture de la carotide
- BOX D’EXAMEN : les autres cas

IDE

INTERNE /SENIOR

Prise de la TA et de la FC.

Mettre le patient assis la tête penchée en avant afin qu'il puisse moucher ses caillots puis lui faire bien serrer entre le pouce et l'index la base des ailes du nez pendant 15 minutes montre en main en continu.

Si au bout de 15 minutes de compression l'épistaxis persiste, vérifier de quelle fosse nasale il s'agit et mécher avec une mèche avec de la Xylo 5% contenant de la Naphtazoline.

Autre alternative, mettre du coton de la taille de 2 phalanges trempé dans de la Xylo à 5% contenant la naphtazoline et l'introduire dans la fosse nasale et à nouveau repincer entre le pouce et l'index.

S'assurer du tarissement de l'epistaxis, en vérifiant l'absence d'écoulement sanglant sur la face postérieure du pharynx.

Méchage antérieur de 1 mètre avec 5 cm de large, graissé avec de la pommade Néomycine en l'introduisant avec une pince de Magill en zigzag (on pousse vers le haut puis vers le bas puis vers le haut, puis vers le bas…)

Ne pas utiliser d'huile de vaseline car c'est un décapant.

Chercher des signes de gravité. Si tension correcte et pas de choc commencer par une simple compression avec les doigts, si inefficace mécher avec de la Xylocaïne naphtazolinée.

Si malgré ce méchage le saignement continue ou si le saignement est d'emblée massif, obturer les choanes par une sonde urinaire introduite dans une (ou les deux fosses nasales, en fonction du saignement. Enfoncer la sonde urinaire de 13 cm, puis gonfler le ballonnet avec de l'air pour obtenir la taille d'une grosse cerise, et tirer la sonde en avant pour la bloquer avec une pince Kocher au niveau de la narine pour qu'elle ne retombe pas en arrière. Sur cette sonde mettre un méchage antérieur de 1 mètre.

Ne pas prendre de mèche déformée

Arrêt de l'épistaxis avec la sonde urinaire.

Hospitaliser le malade en médecine 48 heures pour qu'il soit revu par l'ORL.

Si épistaxis persistant, adresser alors en ORL pour un tamponnement postérieur vrai. Soit à Cochin aux heures ouvrables, soit aux urgences ORL de Lariboisière.

4 - UNITE D’OBSERVATION

Tout patient ayant nécessité la pose d’une sonde urinaire pour arrêter l’épistaxis en attendant la consultation ORL ou le transfert en médecine interne en hospitalisation.

5 - AUTRES UNITES D’HOSPITALISATION

Médecine Interne
- Tout patient dont l’abondance de l’epistaxis a nécessité un tamponnement postérieur par sonde urinaire, associé à un méchage antérieur.

Réanimation médicale
- Tout patient ayant des facteurs de gravité, hypotension, choc

Service d’ORL
- Tout patient ayant une épistaxis dans le cadre d’un traumatisme avec suspicion de rupture de la carotide.

6 - SORTIE

- Tout patient ayant eu un méchage antérieur et dont l’épistaxis est tarie.
- Le patient sort avec si possible un rendez-vous programmé en ORL à Cochin, sinon lui donner les coordonnées de la consultation d’ORL afin qu’il soit revu dans les 24 heures par un ORL.

7 - BIBLIOGRAPHIE

- Protocole de prise en charge et traitement des urgences. Société Francophone des Urgences - Société Francophone des Urgences Médicales - Edition ARNETTE 6 mise à jour 1998.

Pour en savoir plus...

-  Cliquez ici pour visualiser tous les articles de la rubrique Cardiologie, hebergés sur Urgences Online.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 1250926
© 2001-2008 Urgences-Serveur