Contact
     
 
Vous êtes ici : Accueil > 2ème cycle > Liste des Cas Clinique > Cas Clinique n°17
Cas Clinique n°17

Monsieur K. a 24 ans lorsqu’il présente une tuméfaction douloureuse des deux genoux et de la cheville gauche, d’apparition brutale. L’impotence est très importante et une hospitalisation est décidée.

Les genoux sont le siège d’un choc rotulien des deux côtés. Outre ces articulations gonflées et limitées, le sujet se plaint de douleurs du talon droit et le tendon d’Achille paraît un peu épaissi. Au pied gauche, c’est la plante du pied qui est douloureuse.
Le gros orteil gauche est plus gros et plus rouge que le droit. Le sujet relate des lombalgies d’horaire matinal sans réelle limitation de mobilité.

L’examen clinique extra-articulaire montre une éruption sur la paume des deux mains à type d’hyperkératose. Une éruption muqueuse périméatique est visible sur le gland, indolore. Les signes généraux sont une fièvre à 38,5 °C. L’interrogatoire nous apprend que les manifestations rhumatismales ont été précédées de manifestations oculaires avec des yeux rouges mais indolores et sans baisse de l’acuité visuelle.

Les premiers tests biologiques montrent : VS : 97 mm à la 1 re heure ; CRP : 110 mg/l. NFS : 10 200 globules blancs, 87 % polynucléaires neutrophiles ; liquide synovial : 105 000 éléments/mm 3, 95 % polynucléaires neutrophiles. Pas de germe au direct. Culture négative à 24 heures.

Cliquez sur les questions pour lire les réponses

A - Quels sont les 2 diagnostics probables à ce stade ?

B - Groupez les éléments cliniques en faveur d’un éventuel syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter.

C - Certains micro-organismes sont à l’origine de cette affection. Lesquels ?

D - L’épisode actuel va s’amender en 3-4 mois, sans récidive de cette nature. Le patient sera revu 10 ans après : il se plaint alors de douleurs fessières gauches et de lombalgies. On lui a parlé de lombosciatique, mais le caractère nocturne et matinal de ces douleurs attire votre attention, et ce d’autant plus que votre interrogatoire a retrouvé son histoire rhumatismale antérieure. Quel diagnostic devez-vous évoquer, et quels signes cliniques devez-vous rechercher ?

E - Une radiographie du rachis lombaire et du bassin en incidence postéro-antérieure debout est pratiquée. Commentez ce que vous observez.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

F - Il persiste un doute dans votre esprit, quel(s) test(s) proposez-vous pour augmenter votre probabilité diagnostique ?

G - Une manifestation ophtalmologique est parfois associée à un tel tableau. Laquelle et comment se manifeste-t-elle cliniquement ?

 
COFER  
  © COFER - 2005 - Tous droits réservés