Contact
     
 
Vous êtes ici : Accueil > 2ème cycle > Liste des Cas Clinique > Cas Clinique n°13
Cas Clinique n°13

Madame M., âgée de 28 ans, a été hospitalisée le 31 décembre 1999 car elle était rebelle à un traitement par Augmentin (7 jours) puis érythromycine (5 jours) prescrit pour une toux sèche avec une petite dyspnée, et peut-être un vague point de côté droit, le tout ayant débuté il y a 15 jours.

C’est au décours de 3 jours d’hospitalisation en pneumologie qu’elle est transférée dans le service de rhumatologie et médecine interne où vous travaillez, du fait d’une monoarthrite du poignet droit, alors que la pathologie pulmonaire est considérée virale puis surinfectée par un pyogène, et semble s’estomper avec la poursuite de l’érythromycine.

Dans ses antécédents, vous notez un psoriasis des coudes ; une aphasie transitoire durant 2 jours, avec paralysie faciale, ayant fait proposer l’arrêt de la pilule œstroprogestative ; une fausse-couche il y a 2 ans ; une phlébite au décours de la fausse-couche ; et une polyarthrite ayant récidivée deux fois au début de l’année 1998, à deux mois d’intervalle, durant 10 jours, peu sévère, n’ayant touché que les mains, restée sans explication et étiquetée virale par un confrère.

À l’examen, elle pèse 49 kg pour l,63 m. Elle n’est pas fébrile et se trouve en bon état général. L’auscultation cardiaque et pulmonaire est normale. L’examen rhumatologique est normal en dehors d’une limitation en fin de mouvement et d’un discret gonflement du poignet droit. Le reste de l’examen clinique est normal.

En pneumologie, elle a eu les examens suivants : VS : 42 mm la 1 re heure ; CRP : 12 mg/l ; GB : 3 400/mm 3 ; PNN : 60 % ; Ly : 30 % ; éosinophiles : 4 % ; Hb : 12 g/100 ml ; plaquettes : 156 000/mm 3 ; TP : 89 % ; TCA: 38/30 ; créatinine : 78 μmol/l. Facteurs rhumatoïdes par latex : 1/20 e. Facteurs antinucléaires en IFI : 1/500 e. Anticorps anticytoplasme de polynucléaires neutrophiles : IFI ; ELISA antiprotéinase 3 et antimyéloperoxydase. La radiographie pulmonaire est normale.

Cliquez sur les questions pour lire les réponses

A - Quelles étiologies évoquez-vous pour la dyspnée? Quelle est la plus vraisemblable ?

B - Quel diagnostic est-il le plus vraisemblable pour expliquer l’arthrite ?

C - Quelles données de l’interrogatoire et de l'examen clinqiue sont en faveur de ce diagnostic ?

D - Quelles données des examens complémentaires sont-elles en faveur ?

E - Quels examens complémentaires vous semblent-ils indispensables pour ce soir ? Pour les jours suivants ?

F - Quel traitement proposez-vous pour ce soir ?

 
 
  © COFER - 2005 - Tous droits réservés