Contact
     
 
Vous êtes ici : Accueil > 2ème cycle > Liste des Cas Clinique > Cas Clinique n°10
Cas Clinique n°10

Monsieur F., 23 ans, consulte en urgence pour une baisse d’acuité visuelle de l’œil gauche, qui est rouge et douloureux. Il vous explique que c’est la quatrième fois en 6 mois (la troisième du côté gauche). Vous évoquez des uvéïtes antérieures récidivantes à bascule.

Cliquez sur les questions pour lire les réponses

A - Que demandez-vous à l’interrogatoire ?

B - Décrivez l’examen ophtalmologique.

C - Quel diagnostic recherchez-vous en priorité chez ce jeune patient ?

D - Le patient est adressé à un rhumatologue qui constate à l’interrogatoire du sujet l’existence de lombalgies basses mises sur le compte de pratiques sportives (aviron et tennis). Mais ces douleurs sont maximum le matin au réveil et s’accompagnent d’un enraidissement matinal d’une heure environ. Un an auparavant, le sujet a eu un gros genou durant trois semaines, rapporté, là aussi, à un accident sportif. Il n’a pas eu de ponction de liquide et les signes ont régressé sous un anti-inflammatoire non stéroïdien. Il n’existe aucun autre antécédent personnel notable. Énumérez les principales mensurations attestant de la mobilité du rachis que vous souhaitez évaluer chez ce patient, ainsi que les limites de la normale pour ces mensurations.

E - Une radiographie du rachis dorso-lombo-pelvi-fémoral en incidence postéro-antérieure debout est effectuée. Quels signes radiologiques recherchez-vous sur ce cliché, et à quel endroit se situent-ils à cette période du début de la maladie ?

F - Le patient est traité avec succès par un anti-inflammatoire non stéroïdien. Un traitement par sulfasalazyne (salazopyrine) est associé dans l’espoir de diminuer les récidives d’uvéïte. Prescrivez l’ordonnance de salazopyrine et préciser le rythme d’administration, la surveillance biologique et le rythme de cette surveillance (mais pas la posologie).

 
 
  © COFER - 2005 - Tous droits réservés