65-Savoir reconnaître un corps étranger des voies aériennes supérieures. Connaître la manoeuvre de Helmlich. Savoir poser l'indication d'une endoscopie.

L'inhalation de corps étranger dans l'arbre laryngo-trachéo-bronchique est un accident fréquent chez l'enfant entre six mois et cinq ans avec un pic de fréquence vers dix-huit mois. Cet accident peut se rencontrer aussi chez l'adulte, surtout en cas de pathologies psychiatriques ou de maladies dégénératives.

À la phase aiguë :

  •  Classiquement, l'enfant en train de jouer présente brutalement un accès de suffocation avec cyanose et toux intense : c'est le syndrome de pénétration.
  • Suite à cet accident, l'enfant peut présenter une gêne respiratoire intense avec dyspnée, tirage, cornage dont les caractéristiques dépendent du siège du corps étranger dans l'arbre respiratoire, ou tout peut rentrer dans l'ordre sans signe clinique évident.
  • Dans cette phase aiguë, le pronostic vital peut être mis en jeu et nécessiter des mesures de sauvegarde. La manoeuvre de Helmlich permet de provoquer une hyperpression brutale par compression de l'épigastre par le point de l'opérateur placé derrière le sujet, pour expulser de l'arbre aérien le corps étranger.

Après la phase aiguë :

  • Le diagnostic repose essentiellement sur l'interrogatoire et sur l'anamnèse, recherchant le syndrome de pénétration très évocateur dans un contexte non infectieux.. L'examen clinique peut être strictement normal avec un corps étranger présent dans l'arbre aérien. Il peut aussi montrer un tirage intercostal, xyphoïdien, sus sternal, sus claviculaire. L'auscultation pulmonaire peut selon les cas être normale, retrouver un murmure vésiculaire asymétrique voir un silence auscultatoire d'une plage pulmonaire. Dans de rares cas, il peut exister un pneumothorax avec ses caractéristiques d'examen.
  • La radiographie de thorax peut être normale sans éliminer le diagnostic de corps étranger de l'arbre aérien. On demande des clichés pris en inspiration et en expiration. Elle peut montrer aussi un emphysème obstructif sous la forme d'une hyperclarté d'une plage pulmonaire avec refoulement de la silhouette cardio médiastinale du côté opposé, ou une atélectasie dans le territoire non ventilé. Le corps étranger peut être visible directement si il est radio opaque. Plus rarement on peut observer un pneumomédiastin ou un pneumothorax.
  • Le diagnostic positif (ou négatif) est fait par l'endoscopie trachéo-bronchique à l'aide d'un fibroscope souple ou rigide. L'exploration menée sous anesthésie générale, permet d'affirmer le diagnostic et dans le même temps l'extraction du corps étranger.