46 Reconnaître les complications de voisinage des rhino-sinusites (orbito-oculaire, crâniennes).

Complications orbito oculaires
  • cellulite orbitaire : œdème palpébral et conjonctival pouvant rendre difficile l'examen du globe oculaire. Cette cellulite peut se compliquer très rapidement d'un abcès intraobitaire depisté par l'un des signes suivants
    • Exophtalmie
    • Ophtalmoplégie ou fixation du globe
    • Diplopie
    • Mydriase aréflective (ou paralytique)

    Leur absence n'élimine pas une collection. La tomodensitométrie est beaucoup plus spécifique et sera indiquée au moindre doute et dès la présence d'un oedème palpébral dans le contexte d'une sinusite.

  • Une névrite optique rétrobulbaire peut être une complication d'une rhinosinusite infectieuse.

Ces complications surviennent souvent au cours d'une ethmoïdite aiguë ou peuvent l'inaugurer.

Ostéomyélite des os du crâne, se traduisant par une abcédation sous cutanée, le plus souvent frontale

Complications neuroméningées :

Elles se manifestent par des céphalées fébriles associées à des vomissements et des troubles de la conscience ou du comportement. L'examen clinique neurologique peut retrouver des signes déficitaires.

Il peut s'agir :

  • de méningite purulente (vomissements, photophobie)
  • d'abcès extradural
  • d'empyème sous dural
  • d'abcès intracérébral
  • de thrombophlébite du sinus longitudinal supérieur ou du sinus caverneux

Les manifestations sont essentiellement des céphalées fébriles violentes. Elles compliquent le plus souvent une sinusite frontale ou sphénoïdale. Une tomodensitométrie injectée doit être réalisée au moindre doute avant une ponction lombaire.

Ces manifestations peuvent inaugurer la symptomatologie et la cause sinusienne devra être recherchée devant l'une de ces infections endocrâniennes.

Le tableau de thrombophlébite du sinus caverneux est assez particulier, associant  au tableau de céphalées/altération de l'état général/troubles de conscience, un œdème palpébral bilatéral avec exophtalmie bilatérale, anesthésie cornéenne, puis mydriase.