1. Reconnaître une otite moyenne aiguë, en préciser le stade, la cause ; connaître les germes habituellement en cause ; connaître les formes particulières (nourrisson), connaître les critères de guérison

 

 

 

 

 

 

L'otite moyenne aiguë se rencontre essentiellement chez l'enfant entre 6 mois et 3 ans. Elle peut se rencontrer chez l'adulte. Elle survient dans un contexte infectieux de rhinopharyngite.

Les signes d'appel sont une otalgie et une fièvre. La fièvre peut être absente. L'otalgie peut être difficilement appréciée chez un enfant qui ne sait pas s'exprimer : on sera alerté par un enfant qui se frotte l'oreille, qui n'a pas un comportement habituel (grognon, fatigué, abattu, mange mal, mauvais sommeil). Chez le nourrisson, les signes digestifs peuvent être au premier plan (vomissements, diarrhée).

Premier dogme : tout nourrisson fébrile doit avoir un examen des tympans.

Le diagnostic repose sur l'otoscopie qui peut être parfois difficile à réaliser. Elle montre trois types d'otite moyenne aiguë :

*       Otite moyenne aiguë congestive (origine virale ou bactérienne débutante) : généralement fièvre et otalgie

*       Otite moyenne aiguë collectée (origine bactérienne) : généralement pic fébrile et otalgie intense

*       Otite moyenne aiguë perforée (origine bactérienne) : généralement défervescence thermique et otorrhée

*       L'otite est bilatérale dans 40 % des cas.

 

Deuxième dogme : l'examen otoscopique doit être bilatéral.

Les germes en cause dans les otites d'origine bactérienne (c'est à dire environ 10 % des otites congestives, et toutes les cas d'otites moyennes aiguës collectées ou perforées) sont :

*       Essentiellement l'Hémophilus Influenzae (dont près de 50 % sécrètent des béta-lactamases) et le pneumocoque (dont près de 50 % ont une sensibilité diminuée à la pénicilline).

*       Dans 15 % des cas, d'autres bactéries sont en cause (moraxella catarrhalis, staphylocoque doré).

Attention : l'écologie bactérienne est différente chez le nouveau-né, chez l'enfant immunodéprimé, et en cas de traitements antibiotiques répétés.

90 % des otites moyennes aiguës congestives sont d'origine virale.

Les critères de guérison à 48 heures sont :

*       Amélioration de l'état général

*       Amélioration de l'état tympanique (mais pas normalisation)

*       Absence de complication

L'échec du traitement antibiotique est défini par :

*       l'aggravation de la symptomatologie avec une otite moyenne aiguë collectée à l'otoscopie

*       la persistance de la symptomatologie au delà de 48 heures après le début du traitement antibiotique,

*       ou la réapparition de la symptomatologie dans les 4 jours suivants la fin du traitement,