3. Reconnaître une otite externe diffuse ou localisée d'origine microbienne, mycosique ou  allergique

 

 

 

 

 

L'otite externe est une inflammation du conduit auditif externe très fréquente.

Le signe d'appel principal est l'otalgie qui peut être intense, insomniante. Il n'y a pas de fièvre. Les signes accessoires et inconstants sont la sensation d'oreille bouchée, la surdité, l'otorrhée, des douleurs lors de la mastication ou des bâillements.

On recherche alors des facteurs de risques : traumatisme (coton tige, capuchon de stylo, allumettes, etc), baignade récente.

Le diagnostic est fait par :

*       La palpation du tragus et de la conque dont la mobilisation est douloureuse.

*       Une douleur à l'ouverture buccale (par mobilisation du condyle au contact du conduit inflammatoire)

*       L'otoscopie qui est douloureuse à l'introduction du spéculum : le conduit auditif est rétréci par l'dème, encombré de pus et de débris épidermiques, la visualisation du tympan étant difficile ou impossible.

*       La présence de pus est en faveur d'une origine bactérienne (dans 90 % des cas, staphylocoque ou pyocyanique).

*       La présence de pus mêlé à des fragments mycéliens (ressemblant à du coton), ou des fragments noirâtres (aspergillus) sont en faveur d'une origine mycotique (10 % des cas).

* Une otalgie peu intense, une absence de pus, un aspect d'eczéma associé est plus en faveur d'une origine allergique.