Otalgie et otite chez l'enfant et chez l'adulte

LES OTITES MOYENNES CHRONIQUES (OMC)

 

 

 

 

II- LES OTITES MUQUEUSES, BENIGNES
   > 2 - L'otite muqueuseà tympan ouvert: l'otorrhée tubaire

C'est une salpingo-otite muqueuse, quelquefois secondaire à une OMA nécrosante, mais souvent apparemment primitive. Elle atteint avant tout l'enfant.

L'otorrhée résume la symptomatologie. L'écoulement, en général bilatéral tantôt modéré, tantôt profus est muqueux ou mucopurulent, non fétide, véritable «mouchage par l'oreille».

L'otoscopie montre, après nettoyage du conduit une perforation tympanique de taille variable, antéro-inférieure ou réniforme, voire subtotale de la pars tensa, mais non marginale : elle n'atteint pas les parois du conduit et est bordée de tympan.

Cliquez pour avoir les légendes

 

La cause est ici également à rechercher au niveau du rhinopharynx :

  • végétations adénoïdes
  • terrain de fragilité muqueuse

L'évolution, souvent désespérante pour le médecin et la famille de l'enfant suit volontiers un cycle saisonnier, rythmé par les épisodes inflammatoires rhinopharyngés. La maladie reste cependant parfaitement bénigne, et disparaît au fil des ans, vers l'âge de 6 à 8 ans.

Il n'y a pas de surdité appréciable, ni au cours de l'évolution ni séquellaire.

La perforation tympanique se ferme spontanément ou peut persister, accessible à un traitement chirurgical secondaire.

Le traitement souvent décevant, vise à assécher l'oreille, plus qu'à traiter l'infection et comporte :

  • l'ablation des végétations adénoïdes
  • le traitement médical du terrain ; la crénothérapie est indiquée dans les cas désespérants
  • les instillations auriculaires sont utilisées lorsque l'otorrhée n'est pas trop abondante
  • dans les cas particulièrement rebelles et invalidants, un traitement chirurgical (mastoïdectomie) peut se justifier

Une OMC muqueuse a un pronostic bénin.

La cause d'une OMC muqueuse est à rechercher au niveau du rhinopharynx (végétations adénoïdes).

L'otite séromuqueuse a tympan ferme est très fréquente chez l'enfant. Une aération transtympanique permanente (drains) doit être envisagée lorsque la surdité persiste, gênante sur le plan scolaire, après ablation des végétations adénoïdes.