Trouble aigu de la parole. Dysphonie

III- PARALYSIES LARYNGEES

 

carcinomes laryngés

cancer corde vocale gauche

·      Cancers laryngés

C'est le premier diagnostic à évoquer devant une dysphonie qui dure plus de huit jours surtout si le patient est fumeur. Le cancer du larynx peut se se développer dans un contexte de laryngite chronique avec tabagisme, malmenage vocal.

Il s'accompagne d'une dysphonie qui n'a rien de spécifique ni dans son type ni dans son intensité.

Seul l'examen laryngé systématique devant une dysphonie, surtout chez les sujets à risque permet une découverte précoce des cancers du plan glottique.

Le cancer limité de la corde vocale quand elle est mobile peut bénéficier d'une une cordectomie chirurgicale par voie externe ou au laser par laryngoscopie en suspension.

La radiothérapie externe peut aussi être proposée. Dans les carcinomes plus étendus, on peut proposer une laryngectomie partielle dans des cas sélectionnés.

·      Dysphonie psychiatrique

Toute aphonie brutale et totale, sans explication fournie par l'examen laryngé, doit faire suspecter une composante psychosomatique qu'il conviendra d'apprécier (aphonie pithiatique par conversion hystérique) : il y a parfois véritable blocage total de la fonction phonatoire. 

 Toute dysphonie qui persiste plus de 2 semaines impose un examen des cordes vocales

 Toute modification récente d'une dysphonie impose un examen rapide des cordes vocales