Altération de la fonction auditive

IV- Surdités de perception
1.>LE DIAGNOSTIC POSITIF

a) Caractères communs

  • CLINIQUES
    • Uni- ou bilatérale
    • D'intensité variable, allant de la surdité légère à la cophose
    • Entraîne, lorsqu'elle est bilatérale et sévère, une élévation de la voix " crier comme un sourd "
    • La gêne auditive est révélée ou aggravée en milieu bruyant et dans les conversations à plusieurs personnes (signe de la cocktail party)
    • S'accompagne ou non d'acouphènes qui sont volontiers de timbre aigu (sifflements), mal tolérés, plus ou moins bien localisés dans l'oreille
    • Peut s'accompagner de vertiges et/ou de troubles de l'équilibre (atteinte labyrinthique ou nerveuse)
    • S'accompagne chez l'enfant d'un retard ou de troubles du langage
  • ACOUMETRIQUES
    • L'épreuve de Weber est latéralisée dans l'oreille saine, ou la moins sourde.
    • Le Rinne est positif.
  • Audiométrie
    • Les courbes de conduction osseuse et aérienne sont également abaissées, non dissociées.
    • Le Rinne audiométrique est dit positif (CA-CO = 0).
    • En général la perte prédomine sur les sons aigus (sauf en cas de troubles liquidiens où la perte porte sur toutes les fréquences, ou prédomine sur les graves).
    • Les tests supraliminaires et l'audiométrie vocale montrent, dans les atteintes de l'oreille interne des altérations qualitatives de l'audition portant sur la hauteur (diplacousie), sur l'intensité (recrutement), sur le timbre.
    • Ces altérations qualitatives sont habituellement absentes dans les atteintes du VIII.
    • L'audiométrie objective par enregistrement des potentiels évoqués auditifs précoces apporte souvent des éléments intéressants pour le diagnostic topographique (oreille interne, VIII, voies nerveuses).
Une surdité de Perception
Peut être totale (cophose)
A toujours un Rinne positif
Entraîne des distorsions sonores
Les potentiels évoques auditifs en permettent souvent un diagnostic topographique.