Adénopathie superficielle : adénopathie et tuméfaction cervicale

V- LES TUMEFACTIONS CERVICALES CHEZ L'ENFANT

 

a) Les adénites aigües bactériennes
Ces adénites peuvent être d'origine virale. Sous traitement, la plupart des adénites vont disparaître mais certaines évoluent vers l'adénophlegmon.
 
b) Les adénophlegmons
Le diagnostic est clinique, échographique, voire scanographique.
Le traitement est médicochirurgical, antibiothérapie avec incision et drainage sous anesthésie générale en cas d’abcédation.
 
c) Les adénopathies à mycobactéries
Les adénopathies tuberculeuses s'observent chez les adolescents et les adultes jeunes. Le diagnostic repose sur la découverte d'autres localisations tuberculeuses (pharyngées et surtout pulmonaires), la ponction et parfois l’exérèse chirurgicale. Le traitement chirurgical ne s'adresse qu'aux reliquats et aux formes non sensibles au traitement médical, représentant 10 % des patients. L'enfant doit être mis sous traitement antituberculeux en attendant les résultats des examens bactériologiques.
 
d) La maladie des griffes du chat
Due à Bartonella henselae, bacille gram négatif, dont le diagnostic est évoqué cliniquement, et confirmé par l’isolement du germe, la PCR, ou la sérologie. Le traitement fait appel aux antibiotiques (macrolides, cyclines, fluoroquinolones, ou rifampicine).
 
e) La maladie de Kikushi
Il s'agit d'une affection rare se manifestant pas des adénopathies inflammatoires dans la région cervicale dans un contexte fébrile. L'origine est immunologique mais la cause précise est inconnue. Le diagnostic est histologique suite à l'exérèse chirurgicale d'un ganglion. Histologiquement on retrouve une nécrose accompagnée d'une infiltration à prédominance histiocytaire. La guérison est spontanée en quelques semaines. Cette maladie ne doit pas être confondue avec les lymphomes.
 
f) La maladie de Kawasaki
Il s'agit d'une vascularite inflammatoire des gros et des moyens vaisseaux. La gravité de la maladie vient de la constitution d'anévrysme, en particulier sur les coronaires.
 
g) Les lymphangiomes cervicaux
Ce sont des malformations congénitales du système lymphatique. Le diagnostic est avant tout clinique devant une tuméfaction molle, indolore, recouverte d'une peau normale. Le traitement est avant tout chirurgical.

IRM en séquence T2 d'un lymphangiome kystique

h) Les kystes cervicaux médians

Le kyste du tractus thyéoglosse est le kyste médian le plus fréquent de l'enfant