Adénopathie superficielle : adénopathie et tuméfaction cervicale

III- ORIENTATION DIAGNOSTIQUE DEVANT UNE ADÉNOPATHIE CERVICALE

Adénopathie
Siège de la lésion primitive
Maladies responsables
Diagnostic différentiel
  • Inflammatoire aiguë
  • Cavité buccale, oropharynx et rhinopharynx
  • Dent et gencive
  • Revêtement cutané
  • Angines
  • Gingivites
  • Dermatites
  • Kyste congénital surinfecté
  • Sous-maxillite aiguë
  • Cellulite cervicale
  • Inflammatoire subaiguë
  • Cavité buccale, oropharynx, dents et gencives… après le début d'un traitement antibiotique
  • Rhinopharynx
  • Autre lésion primitive contingente ORL ou générale
  • Angines, gingivites, rhinopharyngites...
  • Tuberculose ou mycobactéries atypiques
  • Lymphogranulomatose bénigne  d'inoculation (maladie des griffes du chat)
  • Mononucléose infectieuse
  • Toxoplasmose
  • Sarcoïdose
  • VIH
  • Syphilis (chancre amygdalien, roséole...)
  • Tularémie, rubéole...
  •   Actinomycose cervico-faciale
  • Lithiase sous-maxillaire
  • Non inflammatoire
  • Domaine ORL
  • Glande thyroïde
  • Général
  • Métastase ganglionnaire d'un carcinome (quelquefois d'un lymphome malin) de la sphère ORL
  • Hémopathie maligne
  • Maladie de Hodgkin
  • Lymphome malin non hodgkinien
  • Leucoses
  • Fausses tuméfactions (bulbe carotidien, colonne cervicale...)
  • Lipomes, angiomes
  • Kyste congénital
  • Tumeur nerveuse (neurinome)
  • Tumeur du glomus carotidien
  • Anévrysme carotidien
  • Sous-maxillite chronique lithiasique
  • Tumeurs de la glande sous-maxillaire (adénome pléïomorphe, cylindrome, adénocarcinome)