Pathologie des glandes salivaires

II. Diagnostic étiologique et conduite à tenir

 

Le diagnostic causal se pose différemment :

  • dans les tuméfactions inflammatoires, où la cause est en général facilement reconnue
  • dans les tuméfactions non inflammatoires, où, malgré les examens complémentaires les plus poussés (échographie, IRM, ponction cytologique à l'aiguille fine, bilan hématologique), la cause n'est découverte qu'à lors de l'examen extemporané au cours de la parotidectomie exploratrice, ou quelquefois même de l'examen histologique de la totalité de la pièce opératoire.

·  Les tuméfactions inflammatoires

· Les tuméfactions non inflammatoires bilatérales
· Les tuméfactions non inflammatoires unilatérales : les tumeurs