Pathologie des glandes salivaires

I- Le diagnostic

 

 

aspect clinique des tumeurs de la parotide

 

 

 

·        Quelquefois, cependant, la projection est plus inhabituelle :

- au niveau de la joue si la tuméfaction siège dans le prolongement antérieur de la glande parotide

- au niveau parapharyngé et intravélique si elle siège dans son prolongement profond.

Les caractères suivants de la tuméfaction doivent être précisés :

- aspect inflammatoire, état de la peau- consistance : dure, inhomogène, fluctuante

- indolence ou non, spontanément et à la palpation

La recherche d'une atteinte du nerf facial, aussi minime soit-elle, doit être également un geste réflexe du praticien.

 

Les causes d'erreur sont peu nombreuses :

- l'actinomycose cervico-faciale est une lésion inflammatoire cutanée et sous cutanée, elle est plus fréquente chez l'enfant,

- les tumeurs parapharyngées ou massétérines

- la mastoïdite à évolution cervicale

- la palpation d'une apophyse transverse de l'atlas