Dyspnée aiguë : la dyspnée laryngée

II - DIAGNOSTIC D'UNE DYSPNEE LARYNGEE DE L'ENFANT

II-e-Diagnostic de gravité
 

Il est fondé à la fois sur les signes d'asphyxie, l'intensité des signes de lutte, leur disparition, la durée de l'épisode, la résistance au traitement et la présence de comorbidités.

  • Les signes d'asphyxie sont : sueurs, tachycardie, hypertension par hypercapnie, cyanose, pâleur.

  • La durée : toute dyspnée de l'enfant durant plus d'une heure est grave.

  • L'irrégularité du rythme ventilatoire, l'intensité du tirage.
 

Il faut se méfier d'un tableau de fausse amélioration, la tachypnée superficielle faisant suite à la bradypnée. Cette évolution traduit l'épuisement de l'enfant.

Tous ces éléments imposent l'intubation d'urgence (ou trachéotomie) et l'oxygénation.

 

Une dyspnée laryngée est typiquement une bradypnée inspiratoire avec tirage et cornage.

  La séméiologie peut être trompeuse dans les formes graves, particulièrement chez le nouveau-né et le nourrisson