Tumeurs de la cavité buccale et des voies aéro-digestives supérieures

IV- SUIVI POST-THERAPEUTIQUE ET PREVENTION

 

a) Surveillance
Un cancer traité doit être suivi régulièrement par le thérapeute ORL et radiothérapeute qui ont traité le patient initialement, pendant au moins 5 ans afin de dépister au plus tôt une reprise évolutive ou une récidive accessible à un traitement conservateur, un autre cancer synchrone ou métachrone, ou encore des métastases viscérales.
Modalités :

  • Examen général et ORL, aidé par une fibroscopique pharyngo laryngé si besoin, tous les 2 mois la 1ère année, tous les 3 mois la 2ème et 3ème année, tous les 6 mois la 4ème et 5ème année, puis tous les ans ensuite, à vie (cancer métachrones)
  • Radiographie pulmonaire (face et profil) tous les ans
  • Dosage de la TSH après irradiation cervicale ou thyroïdectomie partielle à chaque contrôle
  • Panendoscopie des voies aérodigestives supérieures au tube rigide sous anesthésie générale, fibroscopie oesophagienn, TDM thoracique, échographie hépatique ou scintigraphie osseuse en cas de signes d'appel
  • Souvent une TDM de référence et une panendoscopie des voies aérodigestives supérieures au tube rigide sous anesthésie générale sont réalisées vers 6 mois après la fin du traitement
  • Dans le cas particulier du cancer du rhinopharynx, la TDM +/- IRM doit être réalisée tous les 6 mois pendant 2 ans, puis 1 fois par an jusqu'à 5 ans.
 
 
b) Evolution
L'évolution peut être émaillée d'incidents et accidents dus à une récidive ou aux suites de la thérapeutique, plus particulièrement de la radiothérapie.
Une dyspnée (récidive ou oedème post-radique) peut nécessiter une trachéotomie, une dysphagie la mise en place d'une dérivation alimentaire (sonde naso-gastrique, gastrostomie, jéjunostomie).
Une ostéoradionécrose mandibulaire imposera souvent une intervention d'exérèse.
Une hémorragie des gros vaisseaux du cou est une éventualité non exceptionnelle par radionécrose ou récidive de la tumeur. Elle est le plus souvent cataclysmique mais quelquefois accessible au traitement chirurgical (ligature carotidienne).
 
c) Prévention
Elle est fondée sur l'information et l'éducation de la population : la suppression du tabac et une consommation modérée de boissons alcoolisées réduirait des 2/3 le nombre de cancers des VADS. L'amélioration de l'écologie des ateliers de menuiserie est également un facteur fondamental.