Dossier clinique : 0082 - Auteur : Dr JF Hétet - CHU de Nantes

Monsieur Patrick L., âgé de 32 ans, marié, sans enfant, vous consulte devant la découverte lors de la toilette d’une discrète tuméfaction du testicule gauche, sensible depuis quelques jours. Son médecin traitant vous l’adresse dans l’hypothèse d’une orchite infectieuse.
Ses antécédents sont marqués par la cure chirurgicale d’une cryptorchidie gauche à l’âge de 7 ans ainsi qu’une orchi-épididymite droite survenue à l’âge de 25 ans.
L’examen clinique retrouve un testicule gauche tuméfié, sensible, non inflammatoire. Le testicule controlatéral est normal. Le patient est apyrétique. Les aires ganglionnaires ne sont le siège d’aucune adénopathie, la palpation abdominale est sans particularité.
Il vous montre les résultats de divers prélèvements bactériologiques réalisés en ville qui sont stériles, ainsi qu’une échographie scrotale qui retrouve une masse solide, hétérogène, du testicule gauche.
 
Sommaire du dossier 0082

Question 1
A quel diagnostic pensez-vous en priorité ?
Question 2
Quel en est le premier temps diagnostique et thérapeutique ?
    Réponse :
    Exploration scrotale (ou chirurgie) (5)
    Au bloc opératoire (2)
    Sous anesthésie générale (2)
    Patient prévenu de la possibilité d’une castration (2)
    Orchidectomie (5)
    Haute (ou par voie inguinale) (2)
    Ligature première du cordon spermatique (2)
    Examen anatomo-pathologique (ou histologique) de la pièce d’exérèse (5)

    Attention :
    autre traitement que la chirurgie : 0 au dossier.
    abord scrotal : 0 à la question.
    oubli de prévenir de la castration : 0 à la question

    Total des points de la question : 25
Question 3
Votre prise en charge pré-thérapeutique comporte deux impératifs. Lesquels ?
    Réponse :
    Conservation du sperme au CECOS (6)
    Dosages des marqueurs sériques : (6)
    B HCG (2)
    LDH (2)
    a FP (2)

    Total des points de la question : 18
Question 4
Les différents dosages sont négatifs. Quel est alors le type histologique le plus fréquent ?
    Réponse :
    Séminome (ou tumeur séminomateuse) (6)

    Total des points de la question : 6
Question 5
En présence d’une gynécomastie, à quelle forme histologique auriez-vous pensé
    Réponse :
    Tumeur à cellules de Leydig (6)

    Total des points de la question : 6
Question 6
Votre doute diagnostique étant confirmé, détaillez votre bilan d’extension.
    Réponse :
    Extension loco-régionale et générale (ou métastatique) : (2)
    Bilan biologique hépatique (3)
    Echographie abdominale (ou hépatique) (3) TDM thoraco-abdomino-pelvienne (3)
    Scintigraphie osseuse, si signes d’appel (3)

    Total des points de la question : 14
Question 7
Dans l’hypothèse du type histologique évoqué à la 4ème question, et si le bilan d’extension est négatif, une prise en charge thérapeutique complémentaire est-elle nécessaire ? Si oui, laquelle ?
    Réponse :
    Oui (2)
    Traitement adjuvant (ou complémentaire, ou préventif) (4)
    Par radiothérapie externe (4)
    Dose cumulée de 25 Grays (4)
    Des aires ganglionnaires lombo-aortiques (4)
    Et de la chaîne iliaque homolatérale (ou gauche) (4)

    Total des points de la question : 22