Tableau II. Contre-indications aux thrombolytiques chez les patients atteints d’embolie pulmonaire grave. 

Contre-indications absolues

Hémorragie interne active
Hémorragie intracérébrale récente

 

Contre-indications relatives

Chirurgie, accouchement dans les 10 jours précédents
Biopsie ou ponction d’un vaisseau non comprimable dans les 10 jours précédents
Neurochirurgie ou chirurgie ophtalmique dans le mois précédent
Hémorragie digestive datant de moins de 10 jours
Traumatisme grave datant de moins de 15 jours
Accident vasculaire cérébral ischémique datant de moins de 2 mois
Hypertension art érielle sévère non contrôlée (PAS > 180 mmHg ou PAD > 110 mmHg)
Massage cardiaque externe
Thrombopénie < 100 000/mm3 ou taux de prothrombine < 50 %
Grossesse
Endocardite bactérienne
Rétinopathie diabétique hémorragique

 Retour au cours