Douleur mécanique

Elle est absente au repos et se réveille lors de certains mouvements ou efforts physiques (il est utile de préciser alors quel type d’effort est responsable de l’apparition du signe). Elle est habituellement plus présente en fin de journée ou à la fatigue. Il est toutefois possible que cette douleur soit présente lors du lever du patient au réveil ou après une longue station assise : c’est la douleur de « dérouillage ».

Douleur inflammatoire

Elle est présente indépendamment des efforts fournis. Elle peut survenir au repos, voire entraîner des réveils nocturnes. La douleur nocturne est un critère d’organicité.

Douleur anorganique

Certains caractères de la douleur sont en faveur d’une pathologie anorganique
- Une douleur qui est inconstante dans le temps
- Une douleur variable en topographie, apparaissant au genou, puis à la hanche ou au pied
- Une douleur diffuse à l’ensemble du membre
- Une douleur bilatérale
Avant de parler de douleur anorganique, il faut avoir été très méticuleux dans l’interrogatoire et l’examen clinique. Il est exceptionnel qu’une pathologie fonctionnelle soit responsable de boiterie.

Retour cours