Le virus de la rougeole continue à circuler en France. Les données épidémiologiques françaises proviennent du réseau sentinelle. La définition de cas utilisée pour la surveillance est purement clinique et correspond aux cas de rougeole typique (éruption généralisée d'une durée supérieure à trois jours, avec fièvre supérieure à 38°5C et toux, coryza ou conjonctivite). Ce système de surveillance permet d'estimer un taux d'incidence variant suivant les années de 20 à 100 p. 100 000 (lors des deux dernières épidémies nationales, avant généralisation de la vaccination, en 1986 et 1987, l'incidence avait été de 580 et 890 p. 100 000). L'objectif de l'OMS pour la région Europe était de 1 p. 100 000 en 2000. Les mauvais résultats français sont dus à l'insuffisance du taux de couverture vaccinale. L'incidence des encéphalites aiguës post-rougeoleuses suit une courbe parallèle à celle de la maladie. Elle est de l'ordre de 0,5 à 1 p. 1 000 rougeoles.

 

Retour Cours