Elle est la cible d’importants programmes d’éradication depuis 1975, programmes fondés d’abord sur l’éradication du vecteur (en 1974 : programme OCP « Onchocerciasis Control Program ») et plus récemment sur l’utilisation de microfilaricides arrêtant la transmission entre le malade porteur de microfilaires et le vecteur (1990 prolongation du programme OCP par la chimiothérapie antimicrofilarienne et 1996 lancement du Programme APOC : African Program Onchocerciasis Control, fondé principalement sur la chimiothérapie).

 

Retour cours