Sommaire :

Introduction

1 - Gestes obstétricaux immédiats
2 - Autres mesures
3 - En cas d’échec
4 - Prévention

Points essentiels

 


 

Introduction

C’est une urgence obstétricale. Dans ses formes graves ou négligées, elle met en jeu le pronostic vital maternel. Son diagnostic précoce repose sur la surveillance rigoureuse de toute accouchée, en particulier pendant les deux heures après l’accouchement (cf. item 22).

La délivrance normale est associée à une hémorragie < 500 ml. La constatation d’une hémorragie anormale exige une prise en charge immédiate, associant des gestes obstétricaux, des mesures médicales et une surveillance constante.

Facteurs de risques : schéma RPC

 

1 - Gestes obstétricaux immédiats

 

2 - Autres mesures

 

3 - En cas d’échec

Ces mesures sont habituellement suffisantes. Si l’hémorragie persiste, on peut proposer :

 

4 - Prévention



Schéma : CAT en cas d’hémorragie de la délivrance

Figure 1 : Prise en charge initiale d'une hémorragie du post-partum immédiat.

Si l'hémorragie persiste plus de 15 à 30 minutes malgré cette prise en charge initiale, se reporter à la figure 2.

Figure 2 : Prise en charge d'une hémorragie du post-partum immédiat qui persiste au-delà de 15 à 30 minutes.

 

Points essentiels

  • Les hémorragies de la délivrance sont évitables dans la majorité des cas.
  • La principale cause est l’atonie utérine
  • Le traitement repose en urgence sur l’association d’une révision utérine à des ocytociques
  • En cas d’échec, on devra utiliser des prostaglandines  dans les 30mn.

 

 
Dernière mise à jour : 26/07/2006