Sommaire :

Introduction

1 - Conduite de l’examen
2 - Orientation diagnostique et prise en charge immédiate
3 - Conduite à tenir

Points essentiels

 


 

Introduction

C’est une urgence obstétricale. La démarche diagnostique est centrée sur le diagnostic différentiel entre les deux grandes causes que sont le placenta prævia (inséré en partie ou en totalité sur le segment inférieur), et l’hématome rétroplacentaire.

 

1 - Conduite de l’examen

 

2 - Orientation diagnostique  et prise en charge immédiate

1. En faveur d'un placenta prævia :

2. En faveur d'un hématome rétroplacentaire :

Au terme de cet examen

Hospitalisation, bilan préopératoire (coagulation, kleihauer), consultation d’anesthésie.
Voie veineuse
Gammaglobulines anti-D si femme rhésus négatif.

Pour guider l'enquête étiologique et évaluer le bien être fœtal :

 

3 - Conduite à tenir

1. Devant un placenta prævia

Le fœtus est habituellement vivant, sans altération sévère du rythme cardiaque. Le risque principal est une aggravation ou une récidive des hémorragies sur un mode cataclysmique, exigeant alors une césarienne pour sauvetage maternel en extrême urgence.

A distance, le mode d’accouchement dépend de la position du placenta.

2. Devant un hématome rétroplacentaire

Dans la forme complète, avec mort fœtale, il y a constamment une CIVD qui met en jeu le pronostic vital maternel. Il faut obtenir l’expulsion par voie basse dans les meilleurs délais.

Traitement médical urgent :

Et déclenchement immédiat du travail :

Surveillance étroite avant et après l'expulsion :

Bilan étiologique (tabac, cocaïne, thrombophilie)

Dans les formes incomplètes, avec fœtus vivant, le diagnostic est souvent incertain, mais il y a des altérations sévères du rythme cardiaque fœtal qui exigent une césarienne immédiate. Le diagnostic sera confirmé à l’intervention : caillots en arrière du placenta, aspect en cupule du placenta.

Prévention
Arrêt du tabac et  cocaïne
Aspirine si HTA gravidique

 

Points essentiels

  • Au 2ème et 3ème trimestre, les deux principales étiologies sévères sont : le placenta prævia et l’hématome rétro-placentaire.
  • Le placenta prævia   est évoqué sur des signes cliniques : métrorragies de sang rouge, inopinée et sans douleur.
  • L’hématome rétro-placentaire  est évoqué du fait du contexte vasculaire (HTA) et de la symptomatologie (sang noirâtre, douleurs, parfois choc).
  • Le placenta prævia met en jeu le pronostic maternel en raison de l’abondance de l’hémorragie.
  • L’hématome rétro-placentaire met en jeu le pronostic fœtal en raison du décollement souvent brutal du placenta.
  • Une césarienne est indiquée en cas de placenta prævia qui recouvre l’orifice interne du col.
  • Une césarienne est indiquée en cas d’hématome rétro-placentaire si l’enfant est encore vivant.
  • Il n’existe pas de traitement préventif.
  • La prévention des complications nécessite une prise en charge précoce et adaptée en milieu hospitalier.

 

 
Dernière mise à jour : 26/07/2006